L’histoire au cinéma: les dessous du tournage de Barkskins

Un entretien avec Benoît JOLIVET, animé par Joseph GAGNÉ
Vendredi 14 août 2020 de 19h à 20h
En direct sur cette page

Cette année, la chaîne National Geographic diffuse sa toute nouvelle série Barkskins. Inspirée du roman de l’Américaine Annie Proulx, la trame de l’histoire se déroule en Nouvelle-France. Pour marquer l’événement, l’historien Joseph Gagné discute avec l’accessoiriste Benoît Jolivet. Ensemble, ils vous transporteront derrière les coulisses d’une grande production américaine tournée chez nous en 2019.

À la fin de son baccalauréat en communication en 1990 à l’Université Laval, Benoît Jolivet obtient un stage comme assistant-accessoiriste sur un vidéo corporatif produit à Québec: c’est le coup de foudre! Il commence à travailler sur des plateaux de publicités et de films à Québec comme technicien aux décors, décorateur et accessoiriste de plateau. Il emménage à Montréal en 2004 pour se concentrer sur son métier d’accessoiriste qui est parfait pour ce touche-à-tout. Il a travaillé, entre autre, sur Le Confessionnal et La face cachée de la lune de Robert Lepage, Le Marais de Kim Nguyen, Épopée en Amérique de Gilles Carle et Jacques Lacoursière, Ce qu’il faut pour vivre de Benoît Pilon, Hochelaga Terre des Âmes de François Girard ainsi que sur Les Gags Juste Pour Rire et l’émission Génial. Depuis 2014, il travaille sur des productions américaines, telles que Ascension, La Vérité sur l’affaire Harry Québert, Blood and Treasure et Barkskins.

Joseph Gagné est présentement doctorant à l’Université Laval. Franco-Ontarien d’origine, il s’intéresse à la guerre de Sept Ans en Amérique (1754-1763) et la région des Grands Lacs sous le Régime français. Auteur du livre Inconquis : Deux retraites françaises vers la Louisiane après 1760 aux éditions du Septentrion, il est aussi l’auteur du blogue Curieuse Nouvelle-France et le créateur du portail Nouvelle-France électronique. Il vient de terminer sa thèse sur le renseignement au sein de l’armée française à la fin du Régime français. Dans le cadre de son post doctorat, il se penchera sur l’expérience des femmes de camp pendant la Conquête.