Les rébellions, les Patriotes et nous (table ronde)

Qui : Louis-Georges HARVEY, Gilles LAPORTE, Anne-Marie SICOTTE et Christian BLAIS (anim.)
Quand : jeudi 15 août à 15h30
Où : Chapelle du Musée de l’Amérique francophone
Prix : gratuit
Une présentation du Mouvement national des Québécoises et Québécois et de la Fondation Lionel-Groulx

Je réserve ma place!

Pourquoi, encore en 2019, trouve-t-on les événements de 1837-1838 si riches et si passionnants? Sans doute en raison du grand nombre de dimensions qu’ils revêtent! Survenant dans un contexte international, les rébellions patriotes mettent en scène de nombreux acteurs : les autorités britanniques, les citoyens américains, les meneurs mais aussi le clergé et toute la société canadienne-française à un moment clé de son histoire, avec sa culture, ses attaches familiales et paroissiales, ainsi que ses traditions. À travers les rébellions, c’est également toute une page de l’histoire des idées qui se joue. Des femmes et des hommes désireux de matérialiser un idéal, hérité des Lumières, où s’affrontent aristocratie et démocratie, sur fond de conquête des libertés individuelles… et de naissance du nationalisme. Enfin, ces rébellions constituent un superbe creuset d’expériences personnelles, où s’entrecroisent des centaines de destins souvent héroïques, toujours émouvants. Derrière les noms comme Papineau et De Lorimier, qui suscitent de fortes émotions, n’oublions pas l’expérience de tous les autres, hommes, femmes et enfants, qu’il nous reste à mieux connaitre. Cette table ronde rassemblant des spécialistes de cette période sera, à coup sûr, un moment fort des 2e Rendez-vous d’histoire de Québec.

Spécialiste de l’histoire politique et de l’histoire culturelle, Louis-Georges Harvey a été
professeur au département d’histoire de l’Université Bishop jusqu’à sa retraite en 2018. Il a été élu à la Société des Dix en 2011. Son ouvrage Le Printemps de l’Amérique française, Américanité, anticolonialisme et républicanisme dans le discours politique québécois, 1805-1837 (Boréal, 2005) a contesté les interprétations dominantes du mouvement patriote. Il a aussi collaboré à la préparation de l’ouvrage De la République en Amérique française. Anthologie pédagogique des discours républicains au Québec, 1703-1967 (Septentrion, 2013). Parmi ses plus récentes contributions à l’histoire de la culture politique québécoise, notons « D’O’Connell à Robespierre: les représentations de Louis-Joseph Papineau dans la presse anglophone du Bas-Canada, 1827-1837 », Cahiers des Dix, vol. 72 (2018), p. 97-143  et « Le Moment républicain du Bas-Canada », Recherches sociographiques, LVIII, 1 (2017), p. 181-194.

Gilles Laporte est historien du XIXe siècle québécois. Il enseigne l’histoire du Québec au cégep du Vieux Montréal et à l’UQAM depuis 1989. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages, notamment à propos des rébellions patriotes de 1837-1838. Il s’intéresse aussi depuis longtemps aux outils informatiques appliqués à l’apprentissage de l’histoire. Il a notamment développé la plateforme d’activités interactive www.Odilon.ca (2003-2011), Les patriotes de 1837@1838, le plus vaste site personnel consacré à l’histoire du Québec (www.1837.qc.ca), ainsi que Infographies.Quebec, Le Québec et son histoire d’un simple coup d’œil.

Lorsque la saga historique Les accoucheuses l’a révélée au grand public, Anne-Marie Sicotte avait déjà une feuille de route impressionnante : deux romans, autant de monumentales biographies, celles de Gratien Gélinas et de Marie Gérin-Lajoie, ainsi que plusieurs études historiques en forme d’albums illustrés. Détentrice d’un baccalauréat en histoire et en anthropologie, Mme Sicotte est passionnée par le Québec d’antan. À la suite de recherches minutieuses dans l’actualité du Bas-Canada, elle s’emploie à faire revivre l’épopée des insurrections patriotes grâce à une série romanesque en deux cycles (Le pays insoumis et Les tuques bleues) et grâce à l’essai illustré Histoire inédite des patriotes : Un peuple libre en images. Actuellement, elle prépare la biographie d’un formidable démocrate, Louis-Joseph Papineau. Plus amples renseignements au www.amsicotte.com.

Historien à la Bibliothèque de l’Assemblée nationale du Québec, Christian Blais a travaillé au projet de reconstitution des débats de l’Assemblée législative du Québec. Corédacteur de L’histoire du Québec à travers ses lieutenants-gouverneurs (2005), de Québec : quatre siècles d’une capitale (2008) et de 1792 : à main levée (2017), il a également collaboré à la troisième édition de La procédure parlementaire du Québec (2012) et dirigé la publication du livre Histoire parlementaire du Québec, 1928-1962 (2016). Candidat au doctorat à l’Université Laval, il est titulaire d’un baccalauréat en histoire de l’Université Laval (1998) et d’une maîtrise en histoire de l’Université de Montréal (2001). En 2019, il a été élu membre de la Société des Dix.

patriotes.png