Nomination au poste de directrice générale

Le conseil d’administration des Rendez-vous d’histoire de Québec a le plaisir d’annoncer la nomination de Catherine Ferland à titre de directrice générale.

L’organisme ayant atteint une maturité nécessitant la création d’une permanence, il a semblé tout naturel au conseil d’administration de confier la direction générale à Catherine Ferland.

Détentrice d’un doctorat en histoire, Catherine Ferland possède une belle feuille de route dans le domaine de la diffusion de contenus historiques. Autrice de nombreux articles et livres, elle a été professeure associée à l’Université de Sherbrooke et éditrice à l’Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française avant de mettre sur pied sa propre entreprise de consultation et de rédaction en histoire culturelle. Elle a fondé les Rendez-vous d’histoire de Québec et en a assumé la présidence pendant trois ans.

Le poste de président du conseil d’administration est repris par Gilles Herman, tandis que la vice-présidence sera assumée par Émilie Guilbeault-Cayer. Deux nouvelles administratrices se sont également jointes au conseil d’administration, soit Hélène Dionne et Marie-Pier Tardif. Les Rendez-vous d’histoire de Québec sont maintenant prêts à amorcer une nouvelle étape de leur développement et à continuer de faire rayonner l’histoire du Québec.

À propos des Rendez-vous d’histoire de Québec

Les Rendez-vous d’histoire de Québec ont pour mission de promouvoir et de diffuser l’histoire du Québec auprès d’un large public. L’organisation présente un festival annuel comprenant des conférences, des ateliers, des activités pluridisciplinaires (littérature, archéologie, cinéma, etc.) visant à favoriser le partage des connaissances et mousser l’intérêt du public pour l’histoire.

Catherine Ferland, nouvelle directrice générale des Rendez-vous d’histoire de Québec.
Crédit photo: Dave Racine/MAtv.

Un tournant 3.0 pour les Rendez-vous d’histoire de Québec: Laurent Turcot porte-parole de la 3e édition de l’événement

Les 3e Rendez-vous d’histoire de Québec se tiendront du 13 au 16 août 2020 sous une toute nouvelle formule entièrement à distance. À titre de porte-parole de l’événement, c’est l’historien Laurent Turcot qui donnera le coup d’envoi de cette édition 3.0 du festival d’histoire.

Une réorientation 100% à distance

En réponse à l’actuelle crise de la COVID-19, l’organisation des Rendez-vous d’histoire de Québec se réoriente exceptionnellement vers le numérique afin d’offrir cette année un événement 100% à distance!

Ce passage d’une 3e édition à une édition 3.0 promet une programmation riche et variée : une vingtaine de conférences, entretiens, tables rondes et activités en ligne, dont une trépidante chasse aux trésors sur les traces des sociétés secrètes du Canada français, seront accessibles gratuitement sur Internet. En mettant à profit les technologies existantes, l’interaction sera possible avec les conférencières et conférenciers. Un Salon du livre d’histoire, lui aussi entièrement en ligne, offrira de précieuses suggestions de lecture et favorisera les belles découvertes. Une douzaine de présentations seront également captées et diffusées par MAtv dès l’automne 2020.

« Avec cette édition 3.0, nous convions le public à rencontrer l’histoire en toute sécurité: venez entendre des passionnés vous parler du passé et du patrimoine culturel québécois, depuis le confort de votre salon! » – Catherine Ferland, présidente

La programmation complète des 3e Rendez-vous d’histoire de Québec sera lancée dans les prochaines semaines.

Laurent Turcot, figure clé du milieu de l’histoire numérique

Laurent Turcot, porte-parole des 3e Rendez-vous d’histoire de Québec

Pour cette édition spéciale axée sur la transmission par l’entremise du numérique, qui de mieux que l’historien Laurent Turcot comme porte-parole?

Historien et professeur à l’Université du Québec à Trois-Rivières, Laurent Turcot est titulaire de la Chaire de recherche UQTR en histoire des loisirs et des divertissements. Il est bien connu du grand public grâce à sa chaîne Youtube « L’Histoire nous le dira » qui, depuis sa création en décembre 2017, a accumulé plus de 100 000 abonnés. Ses multiples collaborations médiatiques à TVA et à Radio-Canada témoignent aussi de son implication et de sa passion pour la diffusion et la vulgarisation historique.

« Les Rendez-vous d’histoire de Québec permettent de placer au cœur de l’espace public le rôle des historiennes et des historiens et de transmettre dans le plaisir. » – Laurent Turcot

Les Rendez-vous d’histoire de Québec se réjouissent de cette collaboration qui rejoint leur réorientation actuelle vers le numérique et leur exploration de nouvelles voies de diffusion de l’histoire et du patrimoine québécois.

À propos des Rendez-vous d’histoire de Québec

Les Rendez-vous d’histoire de Québec ont pour mission de promouvoir et diffuser l’histoire du Québec auprès d’un large public. L’organisation présente un festival annuel comprenant des conférences, des ateliers, des activités pluridisciplinaires (littérature, archéologie, cinéma, etc.) visant à favoriser le partage des connaissances et mousser l’intérêt du public pour l’histoire.

Soutenue par de nombreux partenaires et acteurs de la scène culturelle québécoise, dont la SODEC, la Ville de Québec, le Musée de la civilisation, la Fondation Lionel-Groulx et la Commission franco-québécoise sur les lieux de mémoire communs, la 3e édition de l’événement se tiendra du 13 au 16 août 2020, exceptionnellement en formule 100% en ligne.

Pour informations et demandes d’entrevues : coordo.rvhqc@gmail.com

 

Une vibrante affiche d’Annie Carbo pour les 3e Rendez-vous d’histoire de Québec

L’organisation des Rendez-vous d’histoire de Québec a le vif plaisir de dévoiler l’affiche de la troisième mouture de l’événement. Cette année, le mandat de création a été confié à Annie Carbo. L’artiste de Québec signe une illustration vibrante et remplie d’humour.

Pour les 3e Rendez-vous d’histoire de Québec, l’équipe d’organisation a souhaité mettre de l’avant le thème de la rencontre, celle entre les gens mais aussi entre les différentes époques de l’histoire du Québec. C’est pourquoi l’affiche présente un éclectique et coloré mélange de personnages du passé – on reconnaît notamment Maurice Duplessis ainsi que le photographe J.-E. Livernois – croisant des personnages issus du présent, comme les archéologues.  Avec humour, certains figurants transcendent même les siècles en employant des éléments contemporains, dont le Récollet prenant un égoportrait avec son téléphone! Le public est ainsi clairement convié à venir rencontrer l’histoire du 13 au 16 août 2020 dans cette atmosphère détendue qui caractérise les Rendez-vous d’histoire de Québec.

À propos d’Annie Carbo

Œuvrant comme illustratrice depuis 2010, Annie Carbo collabore principalement avec des maisons d’éditions et des agences de communication. Son travail, publié en Amérique du Nord et en Europe, a été reconnu par le prix relève du Salon du Livre de Trois-Rivières. Lorsqu’elle n’illustre pas, Annie Carbo fait aussi du design typographique, des jeux de rôles et s’occupe de l’atelier de co-travail la Forge.
*

Les représentants des médias intéressés à obtenir une version haute résolution de l’affiche des 3e Rendez-vous d’histoire de Québec sont invités à communiquer avec l’organisation. La programmation complète sera lancée en mai prochain.

Appel à proposition pour les 3e Rendez-vous d’histoire de Québec

Les Rendez-vous d’histoire de Québec (RVHQC) ont pour mission de promouvoir et diffuser l’histoire du Québec auprès d’un large public. L’organisme présente un festival annuel comprenant des conférences, des ateliers, des activités pluridisciplinaires (littérature, archéologie, cinéma, etc.) visant à favoriser le partage des connaissances et mousser l’intérêt du public pour l’histoire.

L’équipe en charge de la programmation des 3e Rendez-vous d’histoire de Québec, qui se tiendront du 13 au 16 août 2020, recevra avec intérêt des propositions de conférences et activités.

La date limite est fixée au 10 janvier 2020.

TYPES D’INTERVENTIONS

ANIMATION
Présentation impliquant une démonstration, une reconstitution historique, un costume ou des objets accompagnés d’explications.
Sous forme de scénario précis: 30 à 60 minutes
En continu selon l’arrivée des participants: 90 minutes

ATELIER
Présentation interactive comprenant une portion de «mise en œuvre» avec le public (ex. : déchiffrer l’écriture ancienne, généalogie, utilisation d’outils de recherche, etc).
45 à 90 minutes

CONFÉRENCE
Présentation classique avec support visuel (PowerPoint), suivie d’une période de questions.
60 minutes

DUEL D’HISTORIENS
Présentation spéciale où deux personnes se livrent à un affrontement amical sur un sujet ou thème historique précis.
60 minutes

JEUNE PUBLIC
Animation interactive ou atelier conçu spécialement pour des personnes de 8 à 14 ans.
Sous forme de scénario précis: 30 à 60 minutes
En continu selon l’arrivée des participants: 90 minutes

ACTIVITÉ MULTIDISCIPLINAIRE
Animation ou conférence au cours de laquelle l’histoire est mise en valeur au moyen d’une ou plusieurs autres disciplines : littérature, BD, chant, arts visuels ou numériques, conte, musique, théâtre, etc.
Durée à déterminer

TABLE RONDE
Discussion structurée autour d’un thème précis et comportant de deux à quatre panélistes ainsi qu’une personne chargée de l’animation.
60 à 90 minutes

COMMENT PROPOSER UNE ACTIVITÉ

La manière la plus simple de présenter une proposition aux 3e Rendez-vous d’histoire de Québec est de remplir et transmettre ce formulaire en ligne. C’est la voie que nous souhaitons privilégier.

Il est également possible de communiquer par courriel avec le comité de programmation en écrivant à programmation.rvhq@gmail.com. Dans ce cas, assurez-vous de bien fournir tous les renseignements demandés:

  • Prénom et nom
  • Adresse postale
  • Téléphone
  • Courriel
  • Titre de l’activité (10-15 mots max.)
  • Type d’intervention (*voir ci-dessus pour la description)
  • Description de l’activité (125-150 mots)
  • Résumé biographique (75-100 mots)
  • Besoins techniques (informatique, sonorisation, etc.)

PRÉCISIONS LOGISTIQUES ET ADMINISTRATIVES

L’organisation des Rendez-vous d’histoire de Québec accueille tous les sujets portant sur l’histoire du Québec et du Canada, toutes époques confondues. Bienvenue aux historiens, aux archéologues, aux étudiants de maîtrise et de doctorat, aux enseignants, aux écrivains, de même qu’aux artistes ayant une sensibilité particulière pour l’histoire. Les propositions comportant des éléments novateurs, tant au plan du contenu que des moyens de diffusion, seront particulièrement appréciées.

Puisque les Rendez-vous d’histoire de Québec sont une plateforme de diffusion visant à démocratiser l’histoire en s’adressant à un large public, toutes les présentations (incluant les conférences) se font en style libre, sans lecture de notes, pour favoriser le dynamisme et créer une proximité avec le public.

L’organisation offre un cachet à tous les intervenants retenus. Si vous êtes membre de l’Union des artistes (UDA) ou de l’Union des écrivains et écrivaines du Québec (UNEQ), merci de le préciser dans votre proposition. Nous ne pouvons cependant pas prendre en charge les frais de déplacement et de séjour.

Pour toute question relative aux Rendez-vous d’histoire de Québec, n’hésitez pas à nous écrire à programmation.rvhq@gmail.com. L’équipe est impatiente de lire vos propositions.

Les Rendez-vous diffusés à MAtv

Dans le cadre des Rendez-vous d’histoire de Québec, où plus d’une soixantaine d’activités déployées dans sept lieux historiques de la ville de Québec ont été présentées, MAtv vous propose une sélection de douze activités thématiques vous permettant de découvrir ou de redécouvrir des personnages, des lieux ou encore des événements qui ont marqué le parcours historique, patrimonial et culturel du Québec.

Durant l’automne 2019 et l’hiver 2020, voyez ou revoyez les activités suivantes:

Une vie au service de la culture et de l’histoire: entretien avec Denis Vaugeois (partie 1)

Denis Vaugeois a consacré sa vie à l’histoire de l’Amérique française. Tour à tour enseignant, éditeur, haut fonctionnaire, ministre des Affaires culturelles, chercheur et auteur, il s’est intéressé à de nombreux sujets, dont Samuel de Champlain, les Autochtones, les Juifs, la Conquête et l’Acte constitutionnel. Cet entretien, mené par l’historien Éric Bédard, permet de faire le point sur un engagement pour la connaissance de l’histoire autant que sur une œuvre imposante. Présenté en partenariat avec la Fondation Lionel-Groulx. (Partie 1 de 2)

Une vie au service de la culture et de l’histoire: entretien avec Denis Vaugeois (partie 2)

Denis Vaugeois a consacré sa vie à l’histoire de l’Amérique française. Tour à tour enseignant, éditeur, haut fonctionnaire, ministre des Affaires culturelles, chercheur et auteur, il s’est intéressé à de nombreux sujets, dont Samuel de Champlain, les Autochtones, les Juifs, la Conquête et l’Acte constitutionnel. Cet entretien, mené par l’historien Éric Bédard, permet de faire le point sur un engagement pour la connaissance de l’histoire autant que sur une œuvre imposante. Présenté en partenariat avec la Fondation Lionel-Groulx. (Partie 2 de 2)

Les rébellions, les Patriotes et nous (partie 1)

Encore aujourd’hui, les événements de 1837-1838 continuent de fasciner. À travers les rébellions patriotes, c’est toute une page de l’histoire des idées qui se joue. Des femmes et des hommes désireux de matérialiser un idéal, hérité des Lumières, où s’affrontent aristocratie et démocratie, sur fond de conquête des libertés individuelles… et de naissance du nationalisme. Cette table ronde rassemblant trois spécialistes permet de revisiter cette période où s’entrecroisent des centaines de destins souvent héroïques, toujours émouvants. Présenté en partenariat avec la Fondation Lionel-Groulx et le Mouvement national des Québécoises et Québécois. (Partie 1 de 2)

Les rébellions, les Patriotes et nous (partie 2)

Encore aujourd’hui, les événements de 1837-1838 continuent de fasciner. À travers les rébellions patriotes, c’est toute une page de l’histoire des idées qui se joue. Des femmes et des hommes désireux de matérialiser un idéal, hérité des Lumières, où s’affrontent aristocratie et démocratie, sur fond de conquête des libertés individuelles… et de naissance du nationalisme. Cette table ronde rassemblant trois spécialistes permet de revisiter cette période où s’entrecroisent des centaines de destins souvent héroïques, toujours émouvants. Une présentation des Rendez-vous d’histoire de Québec, en partenariat avec la Fondation Lionel-Groulx et le Mouvement national des Québécoises et Québécois. (Partie 2 de 2)

1759: La dernière campagne du général Montcalm

En compagnie de Dave Noël, journaliste à la recherche pour Le Devoir, historien et auteur de l’essai Montcalm, général américain paru chez Boréal en 2018, l’épisode d’aujourd’hui propose de découvrir le souvenir laissé par Montcalm dans la mémoire collective des Québécois, de même que la formation de ce général et, surtout, sa réelle responsabilité dans la campagne décisive de 1759.

Olivier-Elzéar Mathieu, de «p’tit gars» de Saint-Roch à archevêque de Régina

Canadien français socialement et politiquement engagé, Olivier-Elzéar Mathieu a eu un destin étonnant. L’historien et professeur émérite Jacques Mathieu retrace le parcours hors du commun de celui qui, de simple étudiant du faubourg Saint-Roch, à Québec, a gravi les échelons jusqu’à devenir enseignant, recteur, évêque et finalement archevêque de Régina, en Saskatchewan. Présenté en partenariat avec la Chaire pour le développement de la recherche sur la culture d’expression française en Amérique du Nord (CEFAN).

Alfred Évanturel, du faubourg Saint-Jean-Baptiste à l’Assemblée législative de l’Ontario

L’historien Serge Dupuis retrace le parcours étonnant d’Alfred Évanturel. Né dans le faubourg Saint-Jean-Baptiste, à Québec, en 1846, Évanturel est au cœur de la fondation d’une certaine dualité nationale en Ontario, légitimant une certaine présence du français dans les écoles de la province pendant sa carrière politique de 20 ans. Présenté en partenariat avec la Chaire pour le développement de la recherche sur la culture d’expression française en Amérique du Nord (CEFAN).

Au 16e siècle, la France préférait-elle le Brésil au Canada?

La France n’a pas créé d’établissement permanent dans la vallée du Saint-Laurent avant l’an 1600. À l’exception de la pêche, ils n’avaient pas grand chose à y faire. En revanche, le Brésil offrait des opportunités exceptionnelles et attira les Français en grand nombre. Comment les Français en vinrent-ils à s’intéresser au Brésil et quelle a été l’étendue de leur implication dans la région?

Samuel de Champlain a-t-il trahi le roi de France en 1629?

Depuis la prise de Québec par les Anglais Kirke en 1629 et celle de Port-Royal par l’Ecossais William Alexander fils la même année, de nombreuses accusations d’incompétence et même de collusion avec les Britanniques sont portées à l’encontre de Samuel de Champlain, fondateur de Québec. L’historien français Eric Thierry a mené l’enquête dans les bibliothèques et les dépôts d’archives.

Maurice Duplessis : retour sur le phénomène, 60 ans après sa mort

Duplessis, 60 ans après sa mort, est toujours bien présent dans l’imaginaire collectif québécois… pour le meilleur et pour le pire. Jonathan Livernois, professeur au Département de littérature, théâtre et cinéma de l’Université Laval, propose de revenir sur le parcours du chef politique ainsi que sur son héritage.

Théodore Bochart, fondateur de Trois-Rivières?

Qui était le « sieur de Laviolette »? Cet énigmatique personnage, supposément fondateur de Trois-Rivières, aurait-il pu servir à cacher l’identité du véritable père de la colonie trifluvienne, Théodore Bochart du Plessis, général de la flotte de la Compagnie de la Nouvelle-France, écarté des récits officiels parce qu’il était huguenot? L’historien Yannick Gendron a mené l’enquête.

Bob Morane, les éditions Marabout et le Québec

Combien de Québécois ont décou­vert, grâce à l’écrivain Henri Vernes, le plaisir de lire en dévorant les aventures de Bob Morane? Ils le doivent à Dimitri Kasan, diffuseur des ­éditions Marabout au Québec de 1951 à 1973, qui a persuadé Jean ­Béliveau de devenir porte-parole de ­Marabout et convaincu Vernes de visiter les chantiers hydro­électriques en construction pour y camper l’intrigue de Terreur à la ­Manicouagan. Ce stratège en marketing a révolutionné le marché du livre de poche.

Infographies Québec : quand une image vaut mille mots

Peut-on raconter l’histoire par l’image sans sacrifier la rigueur et la précision ? Des figures ou des graphiques peuvent-ils faire apparaître des phénomènes qui demeurent invisibles autrement? L’historien Gilles Laporte répond à ces questions et tente de le prouver par 69 infographies, relevant le défi de rendre attrayantes et accessibles des informations à la fois riches et rigoureuses à propos du Québec et de son histoire.

C’est donc une nouvelle occasion de prendre rendez-vous avec l’Histoire!